Retour à la liste

Le Moulinet-Balade n°2

276 km

Pointe du Moulinet Dinard Ille-et-Vilaine

Voir le trajet

LE QUARTIER DU MOULINET

 

À partir de du casino, vous pouvez longer la pointe du moulinet par le chemin des douaniers pour rejoindre la calle du Bec de la Vallée.

 

Vous pouvez aussi vous engager dans le boulevard Willson et continuer sur la rue Coppinger pour passé sur le pont et admirer la double vue:

- côté plage de l'écluse avec vue directe sur la piscine de la porte d'Émeraude aménagée par l'entrepreneur dinardais Franck Bailly (1880-1954) et par l'architecte René Aillerie, également à l'origine des cabines de bains en ciment armé de la plage de l'Écluse, en 1936.

 

- coter Prieuré et la cale du bec de la vallée.

 

Un peu d'histoire:

Par HENRI FERMIN, Historiographe dinardais et ancien Directeur du Musée de Dinard.

Le 11 octobre 1868 et le 15 janvier suivant, François de Rochechouart, vicomte de Mortemart,  un grand nom de France, résidant au château de St Urain dans la Seine et Oise,  faisait de Monsieur Elie Pompon, directeur du Casino et du Grand Hôtel son mandataire afin d'acheter  à Madame Coppinger, la première Américaine à s'installer dans la station huit parcelles de terre dans la Champagne du Corps de Garde et à Monsieur  Joseph  Picard une dernière petite parcelle près du comte Roederer, propriétaire en Champagne qui venait lui aussi de faire des achats dans le quartier du Moulinet. Quelque temps après s'élevait la  villa "Saint-Germain" avec sa  chapelle faisant face à Saint-Malo et embrassant  une vue de  mer des plus extraordinaire.

        Quelque temps plus tard, après avoir fait construire « Le Temple anglais « les Petites Terrasses et la villa « Le Grand Jardin », Stanley Faber revendait une grande partie des terrains achetés par sa mère dans ce même quartier et  les nouveaux propriétaires y bâtissaient les villas  Rochebonne, le Jardin, Penhoet et plus tard encore Monsieur Hennessy faisait bâtir à grands frais la Villa La Garde.

        D'importantes constructions s'élevaient donc à Dinard  dans ce site privilégié  et de riantes villas attiraient chaque année  les nombreux étrangers destinés à y répandre l'animation de la commune.